Ouverture du tunnel du Ceneri: un pas de plus pour la Suisse

3 Septembre 2020

Avec la mise en service du nouveau tunnel de base du Ceneri, long de 15,4 kilomètres, la nouvelle transversale ferroviaire alpine (NLFA) est désormais complète, marquant ainsi la fin de l’ouvrage du siècle. La Suisse gagne ainsi une ligne de plaine entre Altdorf et Lugano, qui permet aux lourds trains de marchandises tractant des charges jusqu’à 4’000 tonnes (anciennement limitées à 2’000 tonnes) de traverser le pays sans avoir à renforcer leur traction, et qui réduit nettement les temps de trajets dans le transport de passagers. Pour Holcim également, une page se tourne: l’entreprise a produit et fourni pendant plus de 18 ans les matériaux de construction du tunnel de base du Saint-Gothard et du Ceneri à partir de 2010. Les experts de Holcim ont sû répondre avec brio aux exigences posées en termes de logistique et de qualité du béton. 

 

Nous y sommes presque: le tunnel de base du Ceneri, dernière partie de la NLFA, sera inauguré le 4 septembre et les CFF se chargeront du test de fonctionnement. Le tunnel s’étend sur 15,4 kilomètres de longueur, de Camorino dans la Bolle di Magadino à Vezia (Sottoceneri). Depuis 2010, Holcim a largement pris part à la gestion du matériel. L’entreprise a livré tout le granulat depuis Hüntwangen et le ciment depuis son site de Siggenthal.

Des exigences exceptionnelles pour la logistique et le béton

En raison des longues distances de transport, la livraison du ciment et du granulat s’est effectué par voie ferroviaire, via l’ancienne ligne du Gothard. Comme les quantités transportées pouvait atteindre 1’000 mètres cubes de béton par jour et que l’espace était très limité dans l’ouvrage souterrain, toutes les livraisons devaient arriver « just in time ».

Kieszug aus Hüntwangen auf Gotthardstrecke
Le gravier est livré par train de Hüntwangen au Ceneri via l'ancienne route du Gothard.

 

Outre une logistique parfaitement rodée, Holcim a également dû faire preuve d’expertise au niveau du béton: les mélanges de béton projeté et de béton coulé sur place utilisés dans le gros œuvre devaient répondre à des exigences exceptionnelles en matière de résistance aux sulfates, rester opérationnels par des températures ambiantes pouvant atteindre 45°C et garantir une durée de vie de 100 ans. Ils devaient également pouvoir résister à des contraintes statiques élevées et à une importante humidité de l’air, et ce pendant plusieurs décennies. Enfin, le projet nécessitait de pouvoir réutiliser les matériaux d’excavation du tunnel comme granulat dans le béton. Les experts de Holcim ont donc conçu des recettes de béton spécifiques aux différents composants, qui répondaient également aux exigences complémentaires des maîtres d’ouvrage.

 

Une centrale à béton dans la montagne
Pour produire le béton pendant l’avancement du tunnel, Holcim a notamment exploité une centrale à béton située sous terre qui produisait 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Celle-ci était composée de deux malaxeurs indépendants qui produisaient chacun 80 mètres cubes de béton à l’heure. Sur toute la durée du chantier, l’installation a produit près d’un million de mètres cubes de béton.

Holcim garantit aussi la qualité du béton sur la voie de roulement rigide
L’expertise de Holcim a également été requise pour la voie de roulement rigide: le consortium mandaté pour ces travaux a produit lui-même le béton au niveau du portail nord avec du ciment Holcim, à l’aide d’une centrale foraine, pour ensuite le transporter par wagon jusqu’au chantier dans le tunnel. Grâce à l’expérience acquise par Holcim sur le tunnel de base du Saint-Gothard (57 kilomètres de long), l’entreprise a été mandatée pour contrôler la qualité de ce béton exigeant.

 

 

Organisations impliquées dans la construction

  • Client:  AlpTransit Gotthard AG
  • Exécution de la construction de la coque: Condotte Cossi
  • Entreprise de technologie ferroviaire: ARGE MonsCeneris; ARGE CPC
  • Construction de la coque des ingénieurs: Consorzio DSPP; CIPM Consorzio Ingegneri Piano di Magadino; ITC
  • Ingénieurs de voirie: Basler & Hofmann AG; SNZ AG; IG Gobatech