Achèvement de la savane « Lewa » du zoo de Zurich

3 Juin 2020

Le zoo est actuellement fermé aux visiteurs. Cependant, la savane africaine « Lewa » a été achevée dans les délais prévus et les animaux ont pu s’y installer à l’abri des regards.  Holcim a participé à la construction de l’installation la plus vaste du zoo de Zurich en fournissant des granulats, du béton et un liant spécial.

 

L’Afrique: ses contrées sauvages, ses paysages à perte de vue, ses couchers de soleil. Il est désormais possible de s’imprégner de cette atmosphère au zoo de Zurich. Après environ trois ans de chantier, la savane « Lewa » ouvre enfin ses portes au public. Le site, qui s’étend sur plus de cinq hectares, accueille des girafes, des zèbres de Grévy et des rhinocéros blancs, dont les espèces sont sévèrement menacées, ainsi que des antilopes, des suricates et d’autres animaux de la savane africaine. Le paysage est façonné par des arbres en forme de parasol et des groupes de buissons.
Une fois que le zoo sera à nouveau ouvert au public, les visiteurs pourront observer les animaux à partir d’un chemin en amont et sur deux différents niveaux. Une passerelle le long d’un escarpement relie la maison des girafes à un gigantesque baobab africain. Il est même possible de pénétrer à l’intérieur de l’arbre, reproduit en matière synthétique. Le grand point d’eau de la savane s’étend quant à lui le long de l’escarpement. On peut y observer les animaux pendant qu’ils se désaltèrent.

 
Béton, granulats et liant spécial

Dans le cadre d’une action de sponsoring, Holcim a mis gratuitement à disposition une partie des matériaux nécessaires à la construction de la savane « Lewa », comme cela avait déjà été le cas lors de la construction du parc des éléphants. L’entreprise a fourni un liant spécial pour la stabilisation du sol, des granulats pour les fondations, les remblais et l’aménagement paysager, ainsi que du béton pour les bâtiments tels que la maison des girafes, par exemple.
La savane « Lewa » constitue un troisième projet clé pour le zoo après la forêt tropicale Masoala (2003) et le parc des éléphants Kaeng Krachan (2014).