Utiliser les déperditions thermiques et économiser l’énergie

 

La température d’un four à ciment s’élève en permanence à 1450 °C. Le processus de combustion génère par conséquent beaucoup de déperditions thermiques, tant au niveau du four que par le refroidissement des clinker produits. Nous exploitons cette chaleur dégagée et atteignons une meilleure efficacité énergétique et une meilleure empreinte carbone pour nos usines.

Informations complémentaires

Cadcime

Fernwärme Siggenthal AG

Le partenariat industriel Cadcime dans lequel notre cimenterie d’Eclépens s’est engagée avec les communes voisines d’Eclépens, La Sarraz et le fournisseur Romande Energie est une contribution environnementale particulière. Les déperditions thermiques du four rotatif sont réinjectées dans un réseau de chauffage à distance et alimentent ainsi en chaleur quelque 500 familles et plusieurs entreprises des environs. Depuis peu, l’énergie peut aussi être utilisée en été pour refroidir le nouveau centre de la poste.

 

Dans la cimenterie de Siggenthal, les déperditions thermiques sont utilisées de plusieurs manières. Nous asséchons les boues d’épuration qui proviennent des STEP voisines d’Untersiggenthal et les utilisons comme combustible de substitution à la place du charbon.  Par ailleurs, les déperditions thermiques sont utilisées pour préchauffer la matière première. A l’entrée dans le four, cela crée déjà une température plus élevée et nous avons besoin de moins de combustible. Nous alimentons également le réseau de chauffage à distance de l’entreprise Fernwärme Siggenthal AG. 
 
Pionnière du groupe LafargeHolcim au niveau mondial, la cimenterie d’Untervaz utilise un procédé inédit d’utilisation des déperditions thermiques. La chaleur entraîne une turbine qui génère de l’électricité. Chaque année, cela génère quelque 15 millions de kilowattheures d’énergie électrique climatiquement neutre. Cela permet à la cimenterie d’Untervaz de couvrir jusqu’à 20 pour cent de ses besoins totaux en électricité.