Les visages de la Santé et Sécurité

 
Pour les H&S Weeks de cette année, nous avons le plaisir de vous présenter la série « H&S People ». Une occasion de vous présenter nos collègues de travail, qui s’engagent au quotidien pour notre sécurité et notre santé. Dans les textes suivants, vous découvrirez leurs motivations et leurs expériences dans leur travail au quotidien, ainsi que d’autres informations passionnantes.
 
 

Laura Bettazza travaille dans le département H&S de Holcim depuis près de quatre ans. Si c’est avant tout en arrière plan qu’elle intervient, tout le monde est concerné par son travail et en bénéficie. La Tessinoise nous a parlé de son travail et de ce qui lui tient à cœur.

 

Laura Bettazza après l'entretien

Le regard ouvert, elle passe rapidement sa main dans ses longs cheveux. Pour elle, prendre des risques ne doit pas se faire à la légère, et cela s'applique aussi lorsqu’elle

roule à vélo dans sa vie privée. Par peur des accidents, elle a toujours été prévoyante, notamment en enfilant un casque dans toutes les circonstances. « Je suis probablement quelqu’un d’assez peu optimiste et qui réfléchit trop, mais ceux qui osent tout pâtissent bien souvent des conséquences de leurs actions risquées. » Ses gestes appuient ses propos.
 
C’est il y a huit ans, encore en formation commerciale dans le Tessin, qu’elle est entrée pour la première fois en contact avec H&S. A cette époque, le département venait tout juste d’être créé. Peu de collaborateurs connaissaient son existence. Il y a près de quatre ans, Laura a rejoint les cinq membres de l’équipe de H&S. Aujourd’hui, elle organise de petits événements et met en place des mesures préventives, notamment au travers des « H&S Moments », mais également de brochures et d’informations pour la page Intranet de H&S.
 
Pour l’édition des H&S Weeks de cette année, elle a coordoné et monté un film de campagne sur les accidents évités de justesse. Ses yeux s’illuminent et le ton de sa voix devient plus assuré lorsqu’elle évoque son travail. « Assurer un traitement cohérent des informations et sensibiliser les collaborateurs est extrêmement stimulant ! » Ce qu'elle trouve encore plus passionnant est de visiter les usines. « Je suis assise dans mon bureau et ne conduis aucune machine. Les visites de site me permettent de mieux comprendre les situations à risque. »
 
Laura est très touchée lorsqu’un accident a lieu. « Il ne devrait pas être possible de se blesser au travail, voire de ne pas en revenir. » Ses yeux s’agrandissent : « Aujourd’hui, je suis plus attentive et encore plus prudente que par le passé ! »