H&S People

 

Michael Brogioli travaille chez Holcim depuis un an en qualité de responsable H&S et de responsable qualité de la logistique spécifique au ciment. Normalement, le Tessinois opère plutôt en arrière-plan. Pourtant, cette année, il a été la star de notre vidéo d’échauffement. Pourquoi lui ? C’est ce que nous vous révélons maintenant...

 

Michael Brogioli après l'entretien.

La passion du sport est apparue très tôt chez ce Tessinois aux épaules larges. « Enfant déjà, j’aimais beaucoup bouger, et ce avant même d’aller à l’école. J’ai toujours aimé faire du sport en plein air car cela me permettait de découvrir la nature », explique-t-il avec un grand sourire. Il pratiqua le hockey sur glace jusqu’à ses 12 ans, âge auquel il découvrit le ski, et plus précisément le slalom. A partir de ce moment-là, le ski est devenu son sport préféré. C’est la raison qui le poussa à quitter Lugano pour le canton d’Obwald, où il intégra l’école de sport d’Engelberg auprès d’autres jeunes talents, pour se former en tant que skieur professionnel. « J’étais dans la même classe que Dominique Gisin, qui a remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 », relate Michael.

 

Mike parle allemand avec un accent suisse allemand. Son visage est très expressif : « Après le gymnase, j’ai pris la décision de mettre un terme à ma carrière de sportif de haut niveau et de partir étudier les sciences de la motricité et du sport à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETH). J’ai toujours été fasciné par la théorie de l'entraînement. Le sport et la santé sont étroitement liés. » Afin de financer ses études, Michael travaillait le soir en tant qu’instructeur de fitness à l’Association du sport universitaire de Zurich (ASVZ).

 

Depuis un an, Michael fait partie de l'équipe de logistique du ciment. Il contribue à la sécurité au travail en analysant des données relatives au déroulement des accidents et de ceux évités de justesse. Il en déduit par la suite, et ce conjointement avec les supérieurs de Holcim ou de prestataires tiers, les mesures susceptibles de diminuer le taux d’accidents sur le long terme. Il s’occupe également de l’optimisation de la qualité des processus de la logistique du ciment. La collaboration avec les prestataires tiers n’est pas toujours facile, car les mesures ne peuvent pas être appliquées chez eux au même degré que chez Holcim. La collaboration avec les supérieurs en est d’autant plus importante pour Mike. En effet, c’est uniquement lorsque les supérieurs appliquent eux-mêmes le H&S, que les collaborateurs suivent : « A travers un dialogue constructif et un échange d’informations ouvert, nous avons obtenu de très bons résultats en un an, tout particulièrement chez les prestataires tiers. »

 

Dans le cadre de son travail au quotidien, il n’a que peu de contact avec le sport et apprécie d’autant plus d’en faire durant son temps libre. Mike a mis tout son cœur dans le projet de la vidéo d’échauffement. Il en était non seulement l’acteur principal, mais a également élaboré lui-même les exercices et a ensuite effectué tout seul le montage. Le tournage l’a particulièrement marqué : « Tout le matériel, la caméra, le système audio, le maquillage... On se serait cru à Hollywood. Je ne m’étais encore jamais retrouvé face à la caméra, c’était tout nouveau pour moi. C’était vraiment amusant ! » s’exclame-t-il d’une voix tremblante avant d’éclater de rire.